Terroir De Vins

Edition du 31/03/2015
 

CHATEAU BOURSEAU, une belle philosophie familiale

Remarquable

Château BOURSEAU

“Nous sommes deux frères à travailler ensemble sur la propriété, nous raconte François-Xavier Gaboriaud, et représentons la troisième génération à la suite de notre grand-père et notre mère Véronique Gaboriaud. Nous travaillons dans leur continuité en suivant les principes inculqués, en essayant toujours d’améliorer la qualité de nos vins, c’est une philosophie familiale".


Mon frère Jérôme est responsable de la partie technique et je m’occupe plus particulièrement de la commercialisation. Nous tendons tous les deux à produire le meilleur vin possible dans les conditions les plus naturelles possibles. Nos vins sont très typés, très traditionnels de Bordeaux. Ce sont des vins comme on les aime, bien équilibrés et fruités avec de l’élégance et une belle persistance en bouche. Nos vignes sont plantées sur de jolies croupes sablo-graveleuses, nous sommes situés à l’entrée du village de Lalande-de-Pomerol, nos sols ressemblent à ceux du plateau de Pomerol tout proche. Le vignoble de 10 ha, dont l’âge moyen est 45 ans, se compose de 75% de Merlot et 25% de Cabernet Franc, est très ancien, et connu comme l’un des meilleurs de Lalande de Pomerol. Le chai datant de 1960 fut entièrement rénové en 2002. La vinification se déroule en cuves inox de petits volumes permettant des sélections parcellaires. L’élevage se fait en barriques de chêne, renouvelé par tiers chaque année. Nous faisons de petites macérations à froid pour les fermentations alcooliques. Nous avons la chance de posséder de petites cuves inox, ce qui nous permet de vinifier “en parcellaire”, donc avec beaucoup de précision, ce qui est très utile au moment des assemblages. Nous effectuons de nombreux remontages, le vin est choyé, c’est une petite production “cousue main”, si je puis dire. Nous mettons le vin à vieillir dans des fûts de chêne de 300 litres, afin que le vin ne prenne pas trop le bois, juste ce qu’il faut pour lui apporter un peu de structure sans masquer les arômes de fruits rouges et noirs (framboise, cassis) et d’épices que l’on retrouve dans nos vins, c’est leur caractéristique, c’est l’effet terroir .
LA QUALITÉ DES MILLÉSIMES 2012 est un vin qui signe le travail du vigneron, nous obtenons des volumes moindres, mais le vin est d’une très belle couleur, belle acidité, il me rappelle le 2002, un vin très élégant plus en finesse. 2011 est un millésime très réussi également, d’une belle acidité, un vin qui promet beaucoup, il fait penser aux 2008 et 2009. 2010 : l’année parfaite, très belle couleur, très beau fruit, belle acidité, très charnu, très bel équilibre, très bon potentiel de vieillissement. 2009 est un millésime très réussi, pas trop acide, très flatteur, très agréable à déguster dès à présent.

   

CHATEAU BOURSEAU, une belle philosophie familiale

Véronique et François-Xavier Gaboriaud

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone : 05 57 51 52 39
Télécopie : 05 57 51 70 19
Email : chateau.bourseau@wanadoo.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT VALLEE DU RHONE
e_vallee-du-rhone.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
FORTIA (BI)
MONT-REDON (BI)
BANNERET
LES 3 CELLIER
LOU FREJAU
MATHIEU (BI)
La MEREUILLE
CLOS SAINT-PIERRE
SERGUIER
TOUR SAINT-MICHEL
ARNESQUE
NALYS
GALET DES PAPES
JULIETTE AVRIL
BOIS DE BOURSAN
FONTAVIN
GIGONDAS
VACQUEYRAS
COTES-DU-VENTOUX

ARNOUX (Va)
CHAMP-LONG (Ve)
DEURRE (Vi)
GARRIGUE (VA)
PESQUIÉ (Ve)
CAMARETTE (Ve)
Pierre AMADIEU
ENCHANTEURS (Ve)
PUY MARQUIS (VE)
SAINT-VINCENT (Vi)
SYLLA (VE)
TARA (Ve)
LE VAN (VE)
HERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
DREVON (CR)
LEVET (CR)
JABOULET
JONCIER (L)
CARABINIERS
DAUVERGNE-RANVIER
DUCLAUX (CR)
MOURGUES DU CRES (Cn)
OR ET DE GUEULES (Cn)
TROIS COLOMBES LES RAMEAUX (Cn)
VALCOMBE (Cn)
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
COTES-DU-LUBERON
GILLES FLACHER (SG)
MONTINE (GA)
PUY DES ARTS (Lu)
POULET (Die)
CANORGUE (Lu)
CHENE (SJ)
FONTVERT (Lu)
GUY FARGE (SJ)
JAQUES FAURE (Die)
COULET (CO)
BIZARD (GA)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

REDORTIER
ALARY (BI)
AMAUVE
BEAUVALCINTE
CROIX BLANCHE
GAYÈRE
LAURIBERT
MAGALANNE
VALERIANE
MOULIN POURPRÉ
SAINT-ESTÈVE
AURE
BEAUCHENE
CLAVEL
COCCINELLES
FAUCON DORÉ
GALUVAL
PASQUIER
TAVERNEL
TERRE d'HACHENE
ROLIÈRE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
(BRUSQUIÈRE*)
CHANTE PERDRIX
(CÔTE DE L'ANGE)
JAS DES PAPES
GIGONDAS
VACQUEYRAS
COTES-DU-VENTOUX

MOULIN (Vi)
CLOS des CAZAUX (Va)
MAVETTE
PÉQUELETTE (Vi)
ST-FR.-XAVIER
VARENNE (VE)
HERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
AUR. CHATAIGNIER (SJ)
GAILLARD (CR)
COUDOULIS (L)
ROCALIERE (L)
(COSTE du PUY (L))
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
COTES-DU-LUBERON
MOUTON (Co)
NIÉRO (Co)
(Baron d'ESCALIN (GA))
MYCIN (SJ)
MONGE GRANON (Die)
Benoît ROSEAU (SJ)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

CASSAGNOLES*
VERQUIÈRE*
CABASSE
(CAVE VISAN)
FAVARDS
AMOUREUSES
BRESSADES
GUINTRANDRY

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
CABOTTE
(VAUDIEU*)
GIGONDAS
VACQUEYRAS
COTES-DU-VENTOUX

(CAVE DE GIGONDAS)
HERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
VIGNERONS de TAVEL (T)
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
COTES-DU-LUBERON
GRAND-CALLAMAND (Lu)
André PERRET (SJ)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château HOURTIN-DUCASSE


Vignoble de 30 ha, dont 25 de vignes d'un âge moyen de 15 à 20 ans. Mise en place depuis 1997 d'un programme d'arrachage et de replantation à raison d'un hectare par an pendant 23 ans, qui se terminera en 2020 où l'ensemble du vignoble sera vendangeable aux nouvelles normes en 2023, date-butoir imposée pour l'appellation. Une sélection rigoureuse des raisins et des cuves amènent à une production d'environ 80 000 bouteilles. Coup de cœur pour ce Haut-Médoc Cru Bourgeois 2010, dense, aux nuances de fumé et de fraise des bois mûre, intense, de robe soutenue, au nez légèrement épicé (poivre rose), aux tanins présents, d'excellente garde comme ce 2009, gras et complexe, intense et charmeur, bien marqué par son terroir, riche en couleur, corsé, charpenté, qui sent bon les fruits mûrs et les sous-bois, de bouche puissante. Le 2008 mêle puissance et distinction, très classique, aux puissants arômes de fruits rouges marqués par une finale de fraise et cerise, de bouche suave, bien soulignée par des tanins vifs. Le 2007, médaille de Bronze au concours Féminalise de Beaune, tout en senteurs, d'une belle ampleur, sent les fraises des bois et l'humus, de bouche charpentée et souple à la fois. Le 2006 est plus riche, de bouche séveuse, avec des parfums subtils (cassis, humus), puissant mais distingué, avec une finale très harmonieuse. Le 2005 développe un nez puissant dominé par les fruits rouges cuits, un vin intense, de garde. Goûtez le joli rosé Les Roses de Marie, gourmand, franc et vivace.

Scea des Vignobles Marengo
BP 89
33250 Pauillac
Téléphone :05 56 59 56 92 et 06 73 37 43 43
Télécopie :05 56 59 52 77
Email : contact@hourtin-ducasse.com
Site personnel : www.hourtin-ducasse.com

Clos LABARDE


Il faut remonter loin dans le passé pour retrouver les origines du "Clos". En fait, il en existe plusieurs. La première raison date du XVIIIe siècle et concerne les propriétés comme le Clos Labarde, très proches de la cité de Saint-Émilion. À l'époque, les carrières souterraines locales abritaient 250 familles d'indigents. Pour se protéger du pillage des précieux raisins, les propriétaires firent ériger des enclos en moellons. La seconde raison provient de la volonté de grands propriétaires Saint-Émilionnais, dans la première moitié du XIXe siècle, de faire valoir la qualité de leur production en s'inspirant du nom "clos" utilisé par les plus célèbres Bourgogne. Cet "emprunt" était également motivé par la similitude de goût des vins de ces deux régions. Vous allez donc découvrir avec le Clos Labarde un Saint-Émilion de juste et noble origine, un vin au passé authentique, un joyau dans son écrin de pierre. Le vignoble (4,6 ha) est planté à l'est de Saint-Émilion, sur un coteau argilo-calcaire. Les méthodes de culture sont à l'ancienne : on pratique le labour et on n'utilise pas de désherbant, les vendanges sont faites manuellement, les grappes sont triées sur tapis et éraflées, le chai a été rénové, parfaitement équipé pour pratiquer des cuvaisons longues contrôlées par thermorégulation. L'élevage dure entre 18 et 22 mois dans des barriques de chêne dont 1/3 renouvelé chaque année. Tout en bouche, ce Saint-Émilion GC 2011, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d'épices, aux tanins bien enveloppés, un vin puissant, de belle matière. Le 2010 est de belle robe pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cuir, le cassis et la framboise, bien charnu comme il le faut. Le 2009 est remarquable, de robe grenat intense, équilibré, aux notes de cassis bien mûr, avec des nuances fumées, puissant, corsé, un vin qui commence à se fondre, vraiment réussi, très prometteur. Le 2008, de belle robe pourpre, dégage un nez subtil avec ces connotations de cassis mûr et de truffe, un vin fondu mais riche au palais, tout en charpente. Tout en charme, le 2007, long en bouche, au nez légèrement épicé, est un vin avec des notes spécifiques et persistantes de mûre et d'épices.

Nicolas Bailly
Bergat
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 74 43 39
Télécopie :05 57 74 40 26
Email : nicolasbailly.closlabarde@sfr.fr

CANARD-DUCHÊNE


Belle Grande cuvée Charles VII Les Lys Blanc De Blancs, issue uniquement de Chardonnay des meilleurs crus de la Champagne, cette cuvée se distingue par sa finesse et son élégance. Un vin d'une grande légèreté, exprimant avant tout les fruits blancs, qui développe à l'aération des arômes de fruits exotiques, d'amande et de crème pâtissière. Le Champagne Grande Cuvée Le Victorieux Charles VII Brut, avec des dominantes d'amande et de tilleul, où s'associent rondeur et distinction, est à la fois fin et charpenté, d'une belle finale. Le Charles VII rosé est de couleur profonde, charnu au palais, bien charpenté, qui sent bon la violette et le cassis, tout en fruit, tout en charme, de bouche fine et florale, l'un des meilleurs de l'appellation, idéal sur du saumon fumé. Le Champagne cuvée Léonie Brut, une cuvée en hommage à la fondatrice de la Maison Léonie Duchêne, aux arômes intenses marqués par l'amande et l'abricot sec, de mousse abondante, est très bien dosé, alliant charpente et finesse, de bouche puissante comme ce Charles VII Brut Blanc de Noirs, associant élégance et vinosité, au nez intense, tout en puissance et finesse, dominé par des notes de rose et de petits fruits confits, où la subtilité s'allie à la profondeur, la richesse à l'élégance, d'une belle finale aromatique (voir Alain Thiénot).

Alain Thiénot
1, rue Edmond-Canard
51500 Ludes
Téléphone :03 26 89 54 80
Télécopie :03 26 40 60 17
Email : info@canard-duchene.fr
Site personnel : www.canard-duchene.fr

CHATEAU D'ESTEAU


Depuis près de trente ans, Serge PLAYA a entrepris son grand œuvre : restaurer une ancienne propriété déjà connue au XVIIème siècle et lui redonner son lustre passé. En effet, le Château d’ESTEAU existait déjà lorsque BELLEYME, géographe du Roi, traça la première carte du Médoc en 1766. Depuis, les successions, l’urbanisation et, hélas les crises viticoles ont réduit sa superficie mais l’essentiel demeure : 4 ha d’un terroir où la grave garonnaise prédomine, regroupés autour des bâtiments ce qui confère aux vins une typicité unique. La plantation, d’une densité élevée, fait la part belle au Cabernet-Sauvignon. On a banni les désherbants. Tous les travaux du sol sont mécaniques. Les vendanges sont évidemment manuelles ce qui garantit un tri impitoyable des meilleures grappes. La vinification se fait de manière traditionnelle, avec une cuvaison longue qui assure l’extraction des arômes, et l’élevage est effectué pendant 22 mois en moyenne, en barriques de chêne fin de l’Allier renouvelées à raison de 30% par an. La mise en bouteilles, toujours au Château, a lieu en général pendant l’été qui suit cette période et les vins reposent encore un an en bouteilles avant d’être prêts à la commercialisation. Depuis 2009, le Château d’ESTEAU produit un second vin, la cuvée 7 & +,issu principalement de ses jeunes vignes, et dans lequel le Cabernet Sauvignon et le boisé sont moins marqués. Il en résulte un vrai vin-plaisir, très apprécié dans les brasseries parisiennes où il est représenté, mais aussi dans les pays nouveaux consommateurs de vin. Vous pourrez découvrir ce Haut-Médoc 2008, un vin de belle teinte foncée, parfumé (cassis), où la souplesse prédomine, aux tanins fondus mais bien présents, classique de ce millésime, de garde, bien entendu. Le 2006, charnu, avec des arômes de sous-bois et de groseille, est riche et persistant en bouche, gras, aux tanins mûrs, de couleur profonde, mêlant structure et élégance, de bonne garde. Le 2005, au nez de cerise noire et d’humus, est classique, un vin où la structure s’allie à la finesse, de couleur grenat aux reflets violacés, aux tanins fermes et veloutés, tout en bouche, de garde.

Serge Playa

33250 Saint-Sauveur
Téléphone :05 56 59 57 02
Télécopie :05 56 59 59 60
Email : chateau-d-esteau@vinsdusiecle.com
Site : chateau-d-esteau
Site personnel : www.chateaudesteau.com


> Nos dégustations de la semaine

Abbaye de FONTFROIDE


La vigne est implantée ici depuis quelque 900 ans. Les Cisterciens ont planté de la vigne pour avoir du raisin et faire du vin de messe. Ils s’appliquent à faire du bon vin et sélectionnent les meilleures parcelles. Après leur départ en 1901, les vignes sont laissées à l’abandon. La restauration commence en 1986, avec les premières replantations. En 2004, Nicolas et Laure de Chevron-Vilette rejoignent leur famille à Fontfroide, pour restaurer ce vignoble ancien, et redonner aux vins leur lustre d’antan.

Beau Corbières Déo Gratias rouge 2011, Syrah majoritaire et Grenache noir, sélection parcellaire des plus vieilles vignes, élevage partiel en barriques de chêne français de 2 à 3 ans durant 14 mois, complexe, au nez à la fois intense et subtil où s’entremêlent la griotte mûre et une touche épicée caractéristique, aux tanins puissants et très harmonieux, dense (15,50 €). Leur Corbières Déo Gratias blanc 2012, Roussane majoritaire et Marsanne, 50% de la cuvée fermentée et élevée en barriques neuves, puis élevage de 6 mois en barriques, équilibré, suave, avec ces notes de fleurs blanches et de noix fraîche, d’une très belle ampleur au nez comme en bouche (15,50 €). Le Corbières Ocellus rouge 2012, au nez de fruits cuits et d’humus, est de bouche soyeuse et parfumée (8,20 €). Joli rosé 2013, de robe délicate, un vin tout en rondeur et persistance en bouche, avec ces notes de framboise fraîche (8 €).

Nicolas et Laure de Chevron-Vilette

Château PLINCE


D’une superficie de 8,7 ha, le vignoble est d’un seul tenant et se situe sur un sol de sable foncé largement pourvu en “crasse de fer” ce qui contribue à la richesse du vin. Encépagement : 74% Merlot, 26% Cabernet franc. Après une cuvaison en cuves ciment équipées d’un système de thermorégulation, la vinification (sous le contrôle de MM. Pauquet et Toutoundji, œnologues) se fait pendant quinze mois en barriques de chêne dont un tiers est renouvelé chaque année. Le vin qui se caractérise par son moelleux et sa souplesse est un vin “qui plaît beaucoup aux dames”. La production moyenne est d’environ 4000 caisses de bois de 12 bouteilles et la commercialisation se fait principalement par le négoce mais également par vente directe.
Coup de cœur pour ce Pomerol 2011, corsé et typé, aux tanins soyeux, au nez intense de fruits (griotte) et de fleurs (pivoine), un vin très bien équilibré, de belle ampleur, qui demande un peu de patience pour mieux se dévoiler. Très beau 2010, est coloré et parfumé, volumineux et ample, d’une belle matière en bouche, aux notes de cuir et d’épices, qui allie distinction et richesse, de garde, naturellement. Le 2009, avec ces notes de violette et de fumé, aux tanins souples, est un vin gras et de belle charpente, harmonieux en bouche. Le 2008, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, est un très joli vin, riche et parfumé en bouche, avec ces nuances subtiles de pruneau confit, qui mêle structure et velouté. Le 2007, classique, est de robe sombre, avec une belle matière présente et savoureuse, au nez dominé par le cassis, le cuir et la truffe, de belle garde. Après une médaille d’or au Concours Agricole de Paris pour le millésime 2000, le Château Plince vient d’obtenir cette même récompense pour le 2007. Le 2006, tout en bouche, où dominent les groseilles et l’humus, est charnu, très harmonieux et très équilibré. Le 2005 est un vin qui associe puissance et finesse, au nez complexe et persistant de fruits très mûrs, de bouche savoureuse où l’on retrouve les sous-bois et la griotte confite, de très bonne évolution. Le 2004 est dense et corsé en bouche comme il le faut, subtilement bouqueté, au nez de truffe et de pruneau, et s’accorde très bien actuellement sur un filet de bœuf en croûte ou une omelette aux truffes.

Scev Moreau

Domaine de La SOURCE


Un histoire familiale que ce domaine de la source, dont la vocation première était la culture maraîchère. La culture vinicole commence en 1986, pour le plaisir et s'avérera une passion pour donner aujourd'hui ce vignoble de 5 ha.
Vraiment séduisant, leur Bellet blanc 2010, pur Rolle, vendanges manuelles avec tri minutieux, vinifié en cuve Inox sur lies fines, avec ces notes de pomme et de chèvrefeuille, un vin à la fois vif et d'une rondeur très distingué, à prévoir sur une langouste (19,50 €). Le Bellet rosé 2010, pur Braquet, "le choix d'un mono cépage, me précise-t-on, pour faire un rosé différent, qui a la caractéristique d'avoir un côté iodé avec du caractère", c'est un vin au nez complexe où la mûre s'associe à la violette, à la bouche intense et raffinée à la fois, à ouvrir sur des mets un peu épicés (15,50 €).
Famille Dalmasso
303, chemin de Saquier Saint-Roman-de-Bellet
06200 Nice
Tél. : 04 93 29 81 60 et 06 17 77 87 96
Fax : 04 93 29 81 60
Email : contact@domainedelasource.fr
www.domainedelasource.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015

 



Domaine de la COMMANDERIE


Château LARRAT


Domaine de DEURRE


Château HAUT-MOUSSEAU


Château DARIUS


Château La ROSE- POURRET


Château des PEYREGRANDES


Domaine LAFRAN-VEYROLLES


Domaine CHAMPEAU


Château PENIN


CHARPENTIER


Château NOZIÈRES


Château FOURCAS-DUPRÉ


Château Les GRAVES de LOIRAC


Château HENNEBELLE


Cave Les Vins de ROQUEBRUN



HENRY NATTER


CHATEAU MONT-REDON


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


CLOS SAINT-PIERRE


CHAMPAGNE GREMILLET


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE DU CHALET POUILLY


DOMAINE LES TERRES DE MALLYCE


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


DOMAINE ALARY


DOMAINE DU CLOS DE L'EPINAY


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


LA BASTIDE BLANCHE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales