Terroir De Vins

Edition du 22/09/2015
 

Champagne de CASTELNAU

Excellence

De CASTELNAU

Si l’origine de cette marque remonte à 1916, c’est surtout depuis sa reprise en 2003 par la Coopérative Régionale des Vins de Champagne, qu’une nouvelle impulsion lui est donnée. Ici règne un grand professionnalisme et une seule exigence : l’excellence.


L’origine du nom du Champagne de CASTELNAU remonte en 1916, nom du célèbre général De Castelnau qui s’est illustré durant la première guerre mondiale et dont la fameuse devise était “qui s’y frotte, s’y pique”. Puis, à partir de 1925, la marque de CASTELNAU appartiendra à une famille sparnacienne durant trois générations. Très en vogue dans les années 1930, le Champagne de CASTELNAU est servi sur les tables des familles royales. En 2003, la Coopérative Régionale des Vins de Champagne, basée au coeur de Reims, acquiert la marque de CASTELNAU, et ce dynamique regroupement met alors en commun son savoir-faire et sa palette de 149 crus pour élaborer des cuvées d’exception. La CRVC est animée par une équipe compétente et dynamique menée par sa Présidente Jocelyne Dravigny et son Directeur Général Pascal Prudhomme. Toutes les différentes étapes de l’élaboration des cuvées de Champagne font l’objet de soins attentifs et d’une traçabilité infaillible. On retrouve tout cela dans leurs cuvées : Brut Réserve : 40% Chardonnay 20% Pinot Noir 40% Pinot Meunier dont 17 % de vins de réserve qui lui confèrent subtilité et maturité. Robe jaune aux reflets verts et or, d’une très grande complexité aromatique. Notes de torréfaction, d’amande, de cacao. “Une âme de Millésime dans un corps de Brut”. Généreux, et soyeux, volumineux et ample en milieu de bouche et d’une grande persistance en finale. Ce Champagne de gastronomie s’apprécie sur des poissons cuisinés. Brut Rosé : 35% Chardonnay, 14% Pinot Noir, 51 % Pinot Meunier, 10% Pinot vinifié en vin rouge, 20% de l’assemblage est constitué de vins de réserve qui lui confère maturité et complexité. D’un beau rose pomelos aux reflets saumonés, arômes de fraise des bois et de prune. Bouche tendre, légère, délicate, finale aux notes de pâte de fruits et de cerise à l’eau-de-vie (Pinot Noir). Idéal à l’apéritif ou sur des tartes chaudes, clafoutis. Blanc de blancs Millésimé 2000 : 100% Chardonnay de la Montagne de Reims, du Mont de Berru, de Montgueux, et une partie en Côte des Blancs, d’un beau jaune d’or, un Champagne aérien et riche au nez, belle complexité aromatique, notes savoureuses de meringue, de grillé, de torréfaction, bouche juste assouplie par le temps, très belle fraîcheur, notes de gingembre, de mandarine et de citron confit. Un millésime exceptionnel à pleine maturité, d’une fraîcheur étonnante et au beau potentiel d’évolution. Brut : 82% Pinot Noir, 18% Pinot Meunier. Robe or pâle à reflets brillants. D’une belle effervescence vive mais crémeuse formant un fin cordon persistant. Nez frais de prune. La bouche est fraîche mais douce aux saveurs d’abricot, de pêche de vigne, d’une belle finale délicate et bien aromatique de laurier, de tabac blond et d’eucalyptus. Ce Brut donne un Champagne de désir, primesautier, très agréable à savourer à tout instant du jour ou de la nuit. Brut Millésimé 2004 : composé de 39 crus 50% Chardonay, 33% Pinot noir, 17% Pinot Meunier. Des vignes situées sur des Premiers Crus. Nez complexe qui s’oriente vers des notes crémeuses légèrement chocolatées, de citron confit et de miel. En bouche, on est séduit par des notes de mirabelle, la vivacité et la finesse, un Champagne tout en dentelle, avec une belle finale généreuse.

   

Champagne de CASTELNAU

Présidente : Jocelyne Dravigny - Directeur Général : Pascal Prudhomme
5, rue Gosset
51100 Reims
Téléphone : 03 26 77 89 00
Télécopie : 03 26 77 89 23
Email : commercial@crvc.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT PROVENCE-COTE D'AZUR-CORSE
e_VAL_DE_LOIRE.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
BASTIDE BLANCHE (Bl) (r)
BUNAN
FONTCREUSE (Ca) (Bl) (r)
LAFRAN-VEYROLLES (Bl) (r)
L'OLIVETTE (Bl) (r)
PRADEAUX
TERREBRUNE (Bl) (r)
VANNIÈRES (r)
BAUMELLES (r)
La CHRÉTIENNE (r)
DUPUY DE LÔME
COTES-DE-PROVENCE

JAS D'ESCLANS (Bl) (r)
RASQUE (Bl) (r)
SUMEIRE (Bl) (r)
DRAGON (Bl)
FONT DU BROC
MAIME (Bl) (r)
POURCIEUX (Bl) (r)
RIOTOR (r)
SAINTE-LUCIE (r)
TERRE DE MISTRAL (r)
VALCOLOMBE (Bl) (r)
VAUCOULEURS (Bl) (r)
BERNE (Bl) (r)
JACOURETTE (r)
JASSON (r)
La JEANNETTE
MONTAUD
PEIGROS
ROUËT
SAINT ROMAN D'ESCLANS (r)
TOURNELS (Bl) (r)
CLOS DES ROSES (r)
DIABLES (r)
PEYRASSOL (r)
VALENTINES
COTEAUX D'AIX/DES BAUX
BEAUPRÉ (r)
CAMAÏSSETTE
La GRAND'VIGNE (CV)
AUTRES APPELATIONS

FONTLADE (CV) (r)
A RONCA (C)
LOOU (CV) (Bl) (r)
MAESTRACCI (C) (Bl) (r)
OLLIÈRES (CV) (Bl)
PERALDI (C) (Bl) (r)
GENTILE (C)
TOASC (B) (Bl) (r)
TRIANS (CV) (Bl) (r)
SAN MICHELI (C)
TEDDI (Corse)
ANGLADE (IGP)
CULOMBU
TORRACCIA (C)
ALIVU
LAFOUX
GRANAJOLO



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
BAGNOL (Ca)*
SAINT-LOUIS (Ca)
AZUR
COTES-DE-PROVENCE

NESTUBY (r)*
PIQUEROQUE
GARBELLE*
La SANGLIERE
(TROIS TERRES)
(ASPRAS*)
LOUP BLEU (r)
COTEAUX D'AIX/DES BAUX
VAL DE CAIRE
(BARGEMONE)
AUTRES APPELATIONS

PERO LONGO (C)*
(VALLONS de FONTFRESQUE (CV)*)
VINCELINES (Bellet)
ISLES ST-PIERRE (IGP)
ATTILON (IGP)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
COTES-DE-PROVENCE

COTEAUX D'AIX/DES BAUX
(VAL DE GILLY*)
(SAINT-JEAN-DE-VILLECROZE)
(TOUR SAINT-HONORÉ*)
(GISCLE (r))
AUTRES APPELATIONS

(DALMERAN)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château VIEUX-POURRET


Vignoble de 6 ha, en conversion biodynamique (agriculture exempte de produits chimiques), dont l’étiquette porte le label. En quête d'une harmonie avec la nature, les travaux du sol et de la plante sont liés à un calendrier lunaire. Cette culture n’emploie pas de produits “cides” (herbicide, pesticide, fongicide). “Pour produire des grappes de raisins vivantes, explique-t-on ici, notre chef de culture Jean-Philippe Turtaut, avec ses préparations naturelles, se place en compagnon de la plante, pour renforcer son autonomie et l'aider à puiser et à extraire le meilleur de ce terroir de Saint-Émilion.” Très beau Saint-Émilion GC 2011, au nez subtil et intense à la fois, séveux et persistant, avec ces notes de mûre et de griotte, riche en couleur, aux tanins soyeux, de bouche savoureuse. Remarquable 2010, riche au nez comme aux papilles, charnu, puissant, aux nuances de fruits macérés et d’épices, d’une belle complexité, avec des tanins denses et veloutés, de garde comme ce 2009, corsé et gras, cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et souple, un vin typé, structuré et persistant. Excellent aujourd’hui, le 2007 est d’un beau rouge profond, ample et fruité, avec ce nez où dominent la groseille mûre et la violette. Belle cuvée Dixit 2011, qui développe un bouquet complexe où s’entremêlent des notes de fruits cuits et de truffe, harmonieux, riche et parfumé, de belle robe, un vin très équilibré. Le 2010, avec des tanins mûrs et fermes à la fois, se révèle complexe au nez comme au palais, dominé par les fruits macérés et l’humus. S’il en reste, le 2008 se goûte très bien aujourd’hui, riche au nez comme en bouche, avec ces notes de prune et d’humus, aux tanins savoureux, dense, mais tout en distinction.

Mme Richert-Boutet
Lieu-dit Miaille

Téléphone :06 48 14 99 07
Email : chateau.vieux.pourret@orange.fr
Site personnel : www.chateau-vieux-pourret.com

Louis HAULLER


La Cave du Tonnelier est le fruit d’une longue tradition artisanale. François Joseph Hauller (1775-1848) ainsi que tous ses descendants se sont entièrement consacrés aux tonneaux en bois. Léon (1913-2005) est le dernier Maître Tonnelier. “Le millésime 2014 a été riche en émotion et nouveauté pour la Famille Hauller, nous raconte Claude Hauller. Tout d’abord, nous nous sommes agrandis de manière considérable puisque nous avons doublé notre surface pour passer à une surface cultivée de 20 ha, ce qui nous a également convaincu de construire une nouvelle cave d’élevage. Un outil moderne et fonctionnel nous permettant de gérer au mieux et avec une très grande précision l’élaboration de nos vins. Après cette vendange 2014 plutôt délicate, nous étions satisfaits de notre investissement puisque nous avons dû faire face à une petite récolte en volume, mais une très belle concentration, ce qui nous laisse espérer un millésime 2014 avec un très beau potentiel qualitatif. Mais le plus grand changement sera du côté humain puisque nous avons le plaisir d’accueillir nos deux fils sur le domaine afin de nous consolider et développer nos ventes sur différents marchés. Ludovic sera en charge du développement commercial et Guillaume s’assurera du suivi du vignoble afin de continuer à proposer des vins élégants, précis et d’une grande finesse, pour perpétuer la tradition de la Famille Hauller.” Remarquable Riesling Grand Cru Frankstein 2012, avec des notes de noisette et de rose, un vin puissant, sec et souple à la fois, fondu en bouche, tout en finesse. Le Riesling 2013, à dominante de fleurs blanches et de citron, de bouche très fruitée et persistante, où s’associent rondeur et distinction, très aromatique, un vin à la fois fin et très structuré, d’une belle finale comme le Gewurtraminer cuvée Léon 2013, finement épicé comme il le faut, qui développe des arômes intenses de fumée et de buis, fin et frais en bouche, allie persistance et richesse. Le Pinot gris Léon 2013 dégage un nez complexe dominé par les agrumes et l’amande, un vin d’une jolie intensité, sec mais aussi fondu. Le Pinot gris Vendanges Tardives 2011, dense, est particulièrement savoureux, aux connotations confites subtiles, de bouche profonde et persistante. Superbe Gewurztraminer Sélection de Grains Nobles 2007, riche et distingué à la fois, au nez persistant à dominante de fleurs blanches et de petits fruits secs, de bouche onctueuse et complexe (abricot confit). Il y a aussi cet Auxerrois 2013, un vin très floral, très agréable, de bouche fraîche, et le Pinot gris 2013, très bien vinifié, ample en bouche, très harmonieux, un vin qui sent les noisettes et la pêche blanche. Excellent Crémant d’Alsace 100% Chardonnay, avec une texture crémeuse et souple, équilibrée par une belle acidité.

Louis et Claude Hauller
La Cave du Tonnelier - 92, rue du Maréchal-Foch
67650 Dambach-la-Ville
Téléphone :03 88 92 40 00
Télécopie :03 88 92 65 80
Email : claude@famillehauller.com
Site personnel : www.louishauller.com

Château La ROSE SARRON


Au sommet. L’histoire viticole de cette propriété, datant du XIXe siècle, commence il y a 25 ans. Ce domaine est racheté en 1985 par les Vignobles Roland Belloc et entièrement replanté. C’est actuellement Philippe Rochet aidé par ses deux enfants Damien et Anaïs qui veille à la pérennité du vignoble. Ce domaine s’étend sur 35 ha, dont 25 ha de Graves rouge (5 ha destinés à la production de la Cuvée Damien, élevé 12 mois en fûts de chêne) et 10 ha de Graves blanc dont 2 ha destinés à la production de la Cuvée Anaïs, vin vinifié et élevé 9 mois en fûts de chêne. Vous aimerez le Graves rouge cuvée Damien 2012, de couleur grenat profond, aux connotations de mûre, de sous-bois et de violette, volumineux aux papilles, qui mêle finesse et charpente, avec des tanins veloutés. Excellent Graves rouge 2012, de bonne bouche, au nez complexe où dominent les épices et les petits fruits (cassis, groseille), riche et souple à la fois. Il y a également ce remarquable Graves blanc cuvée Anaïs 2013, suave, fin, avec des nuances de chèvrefeuille, de rose et de pomme, vraiment très réussi, d’une longue finale, un vin qui demande une cuisine raffinée, comme des escalopes de veau à la crème, par exemple. Beau 2012, délicat, d’une grande persistance aromatique, à la fois riche et fin, de bouche nuancée où se retrouvent la bruyère et les fruits mûrs, sec et gras à la fois. Joli Graves blanc 2013, de belle robe, rond mais d'une belle acidité, typé et aromatique, tout en vivacité, parfait sur une parillada de poissons.

Philippe Rochet

33210 Saint-Pierre-de-Mons
Téléphone :05 56 76 29 42
Télécopie :05 56 63 52 31
Email : contact@la-rose-sarron.com
Site personnel : www.la-rose-sarron.com

CHATEAU TOULOUZE


Les terres du Château Toulouze dépendaient d’un vaste ensemble foncier, propriété du Château de Vayres. Ce dernier édifié au XIIIème siècle à l’emplacement d’un « oppidum » gallo-romain dominant la Dordogne, fut une des résidences du roi Henri IV. La propriété dans sa forme actuelle, 27 ha d’un seul tenant, bâtiments et vignoble, correspond à ce qui subsiste d’un vaste domaine viticole et d’élevage de plus de 70 ha, édifié à la fin du XVIIIème siècle, à la suite de la révolution française et démantelé petit à petit par le jeu des successions. Le vignoble totalement restructuré en 1986, commence à exprimer la montée en puissance de l’expression du terroir. Cela donne des vins à la chair plus ample, généreuse, fruités mais avec des tanins élégants empreints de finesses. Des vins équilibrés et harmonieux, que l’on peut déguster jeunes après une large aération en carafe, mais qui offrent selon les millésimes un excellent potentiel de garde, en moyenne de 10 à 15 ans. Découvrez ce Graves de Vayres Grande cuvée 2009 (Merlot majoritaire, 20% de Cabernets, vendanges manuelles et tardives pour rechercher la maturité, élevage 12 mois en 1/2 muids de chêne, mise en bouteille 18 mois après les vendanges, filtration douce), avec ces notes caractéristiques et très persistantes de groseille, de fumé et d’épices, aux tanins denses et mûrs à la fois, un vin de bouche ample, d’excellente garde. Beau 2008, charpenté, bien charnu, avec des senteurs de prune et de groseille, gras, aux tanins savoureux, qui dégage en bouche des connotations de cerise noire et d’humus, de garde.

Jérôme et Alain Cailley
10/12, rue de la Ruade
33450 Saint-Sulpice-et-Cameyrac
Téléphone :05 56 30 85 47
Télécopie :05 56 30 87 29
Email : chateautoulouze@vinsdusiecle.com
Site : chateautoulouze
Site personnel : www.chateauxcailley.com


> Nos dégustations de la semaine

Château de BERNE


Propriété reprise en 2009. Le vignoble s’étend sur 118 ha sur un domaine qui en compte 500. Mode de culture en lutte raisonnée, faible densité de plantation, égrappage de tous les cépages, les vendanges sont mécaniques et manuelles suivant les parcelles...
Présenté dans une bouteille aux angles “carrés”, très réussie, on y propose ce très savoureux Côtes-de-Provence rosé 2014, légèrement épicé, mêlant nervosité et suavité, un vin qui allie persistance aromatique et longueur en bouche, aux connotations florales délicates, (rose, narcisse), particulièrement séduisant. Le Côtes-de-Provence blanc 2012, avec des notes de noisette, et d’agrumes, d’un bel équilibre entre la fraîcheur, la rondeur et le fruité, est un vin tout en nuances.
Excellent Côtes-de-Provence rouge 2012, dense, aux tanins souples, au nez intense (notes de pruneau et de mûre), de bouche soyeuse mais puissante. Le Côtes-de-Provence rouge cuvée Spéciale 2009 (Syrah majoritaire, 40% Cabernet-Sauvignon et 10% Grenache) égrappage totale, cuvaison 3 semaines, élevage 12 mois en barriques de chêne fin de l’Allier, au nez présent avec des notes de violette et de pruneau, coloré, classique et concentré, de bouche richement parfumée.

KRUG


Au sommet des sommets. Groupe LVMH. Cela fait plus de trois décennies que j’excite mes papilles (et ceux de ma famille) avec ce Champagne, qui regorge de tout ce que l’on aime, l’élégance et l’exubérance, la race et la personnalité.
Grandiose Krug rosé brut, donc, provenant des trois cépages et de plusieurs millésimes, d’une délicatesse extrême, très persistant au nez comme en bouche, très parfumé (rose, fraise, amande...), d’une grande fraîcheur, un très grand Champagne corsé mais d’une très grande finesse, de belle robe très pâle, dont le contenant est également une référence, un vin qui “colle” à un homard ou du caviar (240 e environ).
Le Krug 2003, marqué certes par ce millésime chaud et puissant, mais, contre toute attente, parfaitement frais, au nez comme en bouche, avec des nuances de pamplemousse et de pain grillé, une très belle réussite. Formidable 2000, un très grand vin d’une élégance rare, aux connotations de pain grillé, de narcisse et d’abricot, d’une ampleur impressionnante en bouche, l’une des plus belles bouteilles que j’ai débouché cette année.
Superbe Champagne Krug Grande Cuvée brut, toujours très typé, un vin tout en structure et parfums (miel, abricot sec, genêt…), puissant, sec et souple à la fois, fondu en bouche, d’excellente garde, parfait sur des crustacés comme sur un foie gras (150 e environ).
Le Krug 1998, au nez dominé par les fruits mûrs et le pain brioché, avec cette pointe de fraîcheur caractéristique, de belle expression, un très grand vin mêlant maturité et fraîcheur, généreux et harmonieux, très délicat, ce qui n’est vraiment pas si facile. Le vin est à déboucher sur des plats de viandes blanches à la crème ou un gigot d’agneau, notamment (205 e environ). Splendide, le Clos du Mesnil 1996 est évidemment hors normes, d’une très grande subtilité d’arômes, un très grand Champagne qui allie finesse et suavité, au nez complexe, un vin racé et charmeur, très puissant, qui possède sa propre originalité, avec ces notes de fumé spécifiques, il tient sur les viandes rôties comme sur les plats épicés.
Et puis, pour le fervent des technologies interactives que je suis, on ne peut qu’applaudir la belle idée de ce “Krug Id” (un numéro sur l’étiquette au verso) qui vous permet de connaître l’histoire de votre flacon si particulière. Le premier chiffre correspond au trimestre où votre bouteille a quitté les caves Krug et les deux suivants à l’année. Ce code est une référence vous permettant de collectionner plusieurs bouteilles avec différents Krug Id afin de les laisser vieillir et de les déguster quelques années plus tard.
Margareth Henriquez et Olivier Krug
5, rue Coquebert
51100 Reims
Tél. : 03 26 84 44 20
Fax : 03 26 84 44 49
Email : krug@krug.fr
www.krug.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins



Domaine GOURON


Au sommet. Fondé en 1946 par René Gouron, le Domaine se développera avec le soutien de son fils Jacky jusque dans les années 1980. Désormais, ce sont les petits-enfants Laurent et Stéphane qui vinifient et commercialisent ensemble les vins provenant des 30 ha de la propriété. Le Domaine est morcelé en de nombreuses parcelles : argilo-calcaires et argilo-siliceuses, sur les coteaux et graviers mêlés de sables, en plaine. Cette diversité de sols a permis de créer différentes cuvées mettant en valeur l'expression, fruité en plaine et corsé sur les coteaux. Toute l’année un travail important est effectué à la vigne afin d’obtenir les meilleurs fruits : l’exigence d’une taille courte, des sols enherbés et de l’éclaircissage s’orientent vers des rendements maîtrisés, une meilleure concentration et le respect de l’environnement. Les vins sont élevés dans les caves de tuffeau avec des conditions idéales puis mis en bouteilles à la propriété.
Remarquable Chinon La Croix Boisée blanc 2011, pur Chenin, vinifié en barriques sans levures exogènes à température ambiante, qui dégage des notes florales persistantes, aux arômes d'abricot sec, une bouche riche, bien équilibrée en acidité, d'une jolie finesse. Le Chinon rouge cuvée Domaine 2014, ferme et bouqueté, de finale ronde, allie intensité et souplesse. Excellent 2011, au nez dominé par le cassis mûr et l'humus, aux tanins présents mais bien soyeux, de couleur pourpre.
On poursuit avec le Chinon rouge cuvée Terroir 2010, de couleur profonde, avec des arômes de fruits cuits, très harmonieux au nez comme en bouche, parfait sur une fricassée de canard aux pommes ou un tournedos au poivre vert, et le Chinon rouge cuvée Vieilles Vignes 2010, complexe, intense et charmeur, bien typé, riche en couleur, corsé, bien charpenté, qui sent bon les fruits cuits et les sous-bois, de bouche puissante, une réussite certaine.
Laurent et Stéphane Gouron

> Les précédentes éditions

Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015

 



Charles SCHLÉRET


Château VILLEGEORGE


Domaine P. DUBREUIL-FONTAINE et Fils


Cru LAMOUROUX


Domaine de L'OLIVETTE


Château BELLES-GRAVES


Château BRAN de COMPOSTELLE


Château FABAS


Philippe de LOZEY


Le LOGIS de la BOUCHARDIERE


Château de CRAIN


Château LESTAGE-DARQUIER


Château du MOULIN VIEUX


Domaine CHEVILLON-CHEZEAUX


Château PAILLAS


Château TRIANS


Domaine du P'TIT ROY


Domaine de L'HERBE SAINTE


Domaine Bernard PETIT & Fille


Château VALENTIN


Domaine Franck PEILLOT


Château LAGRANGE Les TOURS


Château TOUR GRAND FAURIE


Château d'EMERINGES


Château GAUTOUL


André DEZAT et Fils



DOMAINE DE LA VALERIANE


SCE DU CLOS BELLEFOND


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


DOMAINE TROTEREAU


CHATEAU LA GALIANE


DOMAINE ALAIN VIGNOT


DOMAINE DU CLOS DE L'EPINAY


DOMAINE DU CHALET POUILLY


DOMAINE GUIZARD


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


CHATEAU BECHEREAU


CHATEAU DU MASSON


DOMAINE GOURON


CHAMPAGNE LIONEL CARREAU


CHATEAU PONT LES MOINES



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales