Terroir De Vins

Edition du 15/03/2022
 

Duclot

Réputation

PETRUS


Pour comprendre Petrus, rien ne vaut ce qu’en dit Jean-Claude Berrouet (à la retraite, c’est son fils Olivier, aujourd’hui, qui est aux commandes) : “Lorsque l’on parle d’un vin, il faut d’abord présenter le sol, c’est lui qui lui donne son originalité, sa typicité et, à Petrus, l’originalité est particulièrement importante puisque l’on sort des sentiers battus bordelais. Ici, ce qui prime, c’est la rencontre de 2 argiles, une argile ancienne, bleue, arrivée dans la seconde moitié de l’ère tertiaire. Au Quaternaire, il y a eu des recouvrements graveleux, mais, à Petrus, ce sont des argiles noires gonflantes qui donnent la spécificité… Petrus (11,5 ha) est situé sur un plateau et plus précisément sur un mamelon argileux qui culmine à 42 m d’altitude, ce qui permet aux eaux de ruissellement de surface de ne pas stagner et d’aller vers le bas. Ainsi, il n’y a jamais d’excès d’eau mais l’une des vertus de l’argile est ce pouvoir de rétention d’eau, elle se comporte comme une belle éponge, et restitue l’eau lentement à la plante en période de sécheresse. Petrus, c’est aussi l’expression d’un cépage, le Merlot, qui s’épanouit pleinement sur ces argiles. C’est un vignoble très ancien. J’y suis arrivé en 1964 et j’ai connu une parcelle postphylloxérique qui avait été plantée en 1885. Il y a encore des parcelles plantées en 1957, mais la moyenne d’âge des vignes est de 35 ans. À partir de 1985, nous avons fait un gros effort de sélection massale en collaboration avec l’Inra et la chambre d’agriculture. Pour les replantations, nous avons réintroduit les vieux pieds de vigne sélectionnés et passés en Tests Elisa pour vérifier leur état sanitaire. Ainsi, nous avons reproduit les vieilles sélections qui avaient été choisies par nos anciens, auxquelles nous avons ajouté de nouveaux clones, de telle sorte qu’on laissera aux successeurs la population ancienne et la population moderne. La culture de la vigne est très traditionnelle à Petrus : on laboure 2 fois par an, on chausse et déchausse. Les rendements varient de 25 à 39 hl/ha mais la moyenne se situe plutôt vers 35 hl/ha. Les vendanges sont manuelles, effectuées en cagettes avec un tri sévère effectué sur 2 tables de tri. La vinification est très traditionnelle avec des fermentations en cuves béton. Nous privilégions des extractions très mesurées, ainsi les cuvaisons ne sont pas très longues car nous souhaitons rester sur le fruit et des tanins soyeux. S’ensuit l’élevage durant 18 à 20 mois en fûts de chêne avec une proportion de bois neuf qui varie selon les millésimes (un peu plus de 50 %). Nous évitons le surboisage, toujours dans un souci permanent de préserver la spécificité du vin. Le vignoble est protégé en lutte raisonnée. Nous pratiquons depuis 1991 l’étude de la maturité phénolique en parallèle avec la maturité physiologique. Avec l’indice de maturité et la dégustation des baies, parcelle par parcelle, nous déterminons une date de vendange la plus précise possible, ce qui est un facteur primordial pour obtenir la meilleure qualité d’un vin. La force du terroir se retrouve aussi dans le potentiel d’évolution. Celui de Petrus est très important et tout le monde se souvient encore des fabuleux 1953, 1955, 1959, 1961 ou de l’exceptionnel 1947…” Ce Pomerol 2013 prouve que, dans ce millésime très délicat, un cru comme Petrus sort du lot, avec un très beau vin, toujours distingué, d’une trame délicate, de bouche où les fruits noirs se mêlent à des connotations subtiles où l’on retrouve le musc, l’humus, le poivre rose... Le 2012 est tout simplement formidable, d’une extrême finesse, déjà avec ces nuances truffées, au nez comme en bouche, un vrai vin de “velours”, certainement l’un des plus grands et séduisants vins de ce millésime, tous Bordeaux confondus. Superbe 2007, parfait aujourd’hui, de robe brillante, très complet, avec une belle matière présente et savoureuse, aux senteurs de petits fruits noirs (cassis, prune), de cuir et de violette, qui poursuit son évolution. Le 2006, succulent, avec ce nez légèrement épicé, a des tanins bien présents qui commencent à peine à se fondre, aux nuances de myrtille et de truffe. Grandissime 2005, puissant, très complexe, d’une très grande structure, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, de truffe, de cuir, avec des tanins soyeux mais intenses, tout en distinction, de grande évolution. Le 2004 est splendide, dans la grande tradition bordelaise, charnu, un vin riche en bouquet comme en matière, aux notes de cuir et de cassis confit, d’une grande harmonie, à savourer aujourd’hui avec des poules faisanes rôties, polenta aux truffes ou un rôti de veau farci aux truffes. À ses côtés, ce 2003, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez, avec ces notes de mûre et d’humus, et des senteurs de cuir et de pruneau en bouche, aux tanins savoureux. Duclot est la référence incontournable du négoce de grands vins depuis sa création à Bordeaux en 1886. Pour le négociant, l’enjeu de ce déménagement est d’affirmer toujours plus son ancrage sur la fameuse “place” de Bordeaux, tout en marquant nettement son esprit d’ouverture face aux opportunités des différents marchés, sous la houlette de sa directrice générale Ariane Khaida. Quant au stock - plusieurs millions de bouteilles - il reste en lieu sûr dans les chais de Duclot, une plateforme logistique de 20 000 m2 située à Martignas, aux portes de Bordeaux. Ariane Khaïda dirige Duclot depuis quatre ans. “Notre site internet Chateauprimeur est le seul site internet au monde dédié à la vente de vins en primeurs, faisant bénéficier nos clients de cet accès direct aux allocations des châteaux. Concernant Chateaunet, nos magasins se sont offert un lifting pour mieux répondre aux attentes des clients en proposant une immersion totale dans l’univers des vins, Champagnes et spiritueux.”

   

Duclot

Jean-François et Jean Moueix
Duclot - 3, place Rohan
33082 Bordeaux Cedex






> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Champagne Patrick BOIVIN


Marie-Madeleine, petite-fille de vigneron de Cumières et Patrick, Parisien de souche mais champenois dans l’âme, sont à l’origine de la Maison Patrick Boivin. Ils vont réaliser un rêve en posant les premières pierres de l’entreprise et en la développant. Aujourd’hui, ils passent progressivement la main à leurs filles, Céline et Baptistine, deux filles, deux traits de caractère, deux visions du Champagne. La première travaille plus autour de la terre et de la production alors que la seconde œuvre plus dans le domaine commercial. Le vignoble s’étend sur 6 ha principalement répartis dans la Vallée de la Marne, sur Épernay et ses coteaux, dans des parcelles classées en Premier Cru tels que les villages de Pierry et Cumières. On trouve également des vignes dans les villages de Brugny-Vaudancourt, Vinay et Damery. “Dans la continuité familiale débutée il y a trois générations, nous dit Baptistine, et fières du travail accompli par nos parents pendant ces 40 dernières années, ma sœur et moi souhaitons pouvoir développer notre maison en y apportant notre vision féminine sur nos nouvelles cuvées. Nous travaillons sur l’élaboration d’une gamme parcellaire, qui viendra compléter notre cuvée Clos 667, disponible sur notre nouvelle boutique en ligne et notre Caveau fraîchement rénové de l’avenue Jean-Jaurès à Epernay. 2021, l’année de tous les défis ! Un engagement pour le respect de l’environnement avec une conversion HVE-VDC. La construction de notre bâtiment d’exploitation pour une autonomie dans l’élaboration et l’assemblage de nos cuvées. L’association avec 2 amis Vignerons d’Epernay pour l’ouverture d’un espace dégustation (1, avenue de Champagne à Epernay) où nous serons heureux de vous accueillir parmi les plus belles maisons de champagne. A bientôt !” Vous allez aimer comme nous leur Champagne brut Premier Cru, 80% Pinot meunier et 20% Chardonnay, tout en arômes, au nez de petits fruits frais, de miel et d’amande, un beau Champagne ferme et suave, de mousse fine, d’une belle finale. Remarquable Champagne brut Premier Cru rosé, 80% Chardonnay et 20% Pinot meunier, avec cette jolie robe rose saumonée aux des reflets cuivrés, aux connotations de fruits frais (cassis, myrtille) et de pain brioché, de bouche intense avec une finale ronde et persistante. Leur cuvée parcellaire, le Clos 667, millésimé 2009, est issue d’une parcelle plantée en 2006 en complantation avec les 3 trois cépages champenois autour du domaine familial. L’assemblage se fait donc dans le pressoir avec une fermentation alcoolique en fût de chêne. Ce millésime est issu de la 1ère récolte de cette parcelle en 2009, avec une production limitée à 2500 bouteilles. “L’ADN de cette cuvée est forgée par le caractère de notre terroir sparnacien et de l’évolution des 3 cépages selon les saisons et les années”. Il y a encore ce brut Premier Cru Blanc de blancs, 100% Chardonnay, de belle robe, un Champagne riche et tout en finesse, avec ces notes florales et fruitées, à dominante de rondeur, légèrement épicé au palais.

Baptistine et Céline Boivin
667, Chemin des Champs de Linette - Caveau : 119, avenue Jean Jaurès, Epernay
51200 Epernay
Téléphone :03 26 54 50 02 et 06 84 07 51 12
Email : info@champagne-patrickboivin.com
Site personnel : www.champagne-patrickboivin.com

Maison MOLLEX


C’est le plus grand vignoble de l’appellation Seyssel, soit 23 ha de vignes. Voilà un superbe Seyssel Roussette Vieilles Vignes 2017, issu de 2 ha de vignes de plus de 50 ans sur sol argilo-calcaire d’alluvions glaciaires, vinifié à basse température, élevage sur lies fines, très marqué par son cépage Altesse, au nez subtil et persistant avec des nuances de violette et de lis, c’est un beau vin tout en fraîcheur et distinction. Leur Clos de la Péclette est régulièrement une réussite, issue d'une longue fermentation à basse température, avec des raisins d'excellente qualité provenant de notre plus belle parcelle située à la Péclette et ayant une exposition idéale pour cultiver le cépage Altesse, le tout donnant ce fin friand et floral, parfait sur les poissons de lac. Goûtez l’excellent Crémant brut, issu des cépages Jacquère, Gamay et Pinot noir, de robe jaune aux reflets verts, aux bulles légères, de bouche fraîche avec des connotations d’agrumes et d’amande. 

Jean-Luc et Sébastien Mollex
161, place de L'Église
01420 Corbonod
Téléphone :04 50 56 12 20
Email : maisonmollexsa@wanadoo.fr
Site personnel : www.maison-mollex.com

VIEUX CHATEAU SAINT-ANDRE


Voici le “fief” de la famille Berrouet (voir Petrus).  Jeff Berrouet nous précise : “nous venons de reprendre une propriété sur Montagne Saint-Émilion, Château Bonneau et Château Lyon la Fleur à Saint-Émilion. A la vente, nous proposons les 2015, 2016, et 2017. En 2017, peu de récolte à cause du gel, nous avons décidé de ne mettre en bouteilles que les parcelles préservées. Cela représente 1/3 de la récolte. Ce 2017 est un vin assez frais, l’élevage a été léger, vin équilibré avec des notes de fruits frais, belle acidité, c’est un vin très accessible. Au Château Samion, nous avons gelé à 100% en 2017. Le 2019 sera notre premier millésime pour nos nouvelles propriétés. Nous avons effectué un gros travail pour réaménager ces vignobles. Pour le Saint-Émilion Château Lyon la Fleur, nous sommes sur le secteur de Saint-Christophe des Bardes, sol plus tardif, exposition nord, belles argiles, un vignoble intéressant d’un point de vue qualitatif. A Montagne Saint-Émilion Château Bonneau, le terroir est proche de Parsac, des terres argileuses assez tardives. Beaucoup de vieilles vignes. Au total à Montagne nous arrivons à 20 ha !” On est au sommet avec ce Montagne-Saint-Émilion Vieux Château Saint-André 2017, de couleur pourpre, au nez confit, aux tanins très harmonieux, un joli vin, avec des senteurs de fraise et de mûre fraîches, d’une jolie souplesse au palais. Superbe 2016, mêlant finesse et richesse aromatique, une bouche suave et veloutée, délicatement parfumée (fruits rouges surmûris, cannelle), un vin riche en couleur comme en charpente, ample, d’une belle finale. Quant au 2015, il est très typé par ce millésime chaleureux, c’est un vin bien structuré, de bouche puissante, dense, coloré et corsé, très harmonieux, riche et bien fondu, avec ces nuances de fumé et de griotte. Très beau Lalande-de-Pomerol Château Samion 2018, de belle robe pourpre, au nez parfumé et subtil, aux connotations de cassis mûr et de truffe, fondu, avec des tanins veloutés, encore très jeune, quand le 2016 est un vin riche, coloré et bouqueté, aux notes de cerise confite et d’humus, avec une bouche très chaleureuse, il associe couleur et matière, de garde, ert on vous le suggère, notamment, sur un tournedos Rossini ou un hachis d'agneau et purée de pommes de terre. Le 2015, avec sa complexité d’arômes aux connotations légèrement giboyeuses, une grande élégance grâce à des tanins parfaitement fondus mais bien présents, c’est un grand classique du Libournais, comme on les aime.

Famille Berrouet
2, route de Saint-Georges
33570 Montagne
Téléphone :05 57 74 59 80
Email : chateau.samion@wanadoo.fr

CHATEAU DE BEAUFORT - J. COUDRAY-BIZOT


Les clients français et étrangers du Château de Beaufort utilisent les mêmes qualificatifs pour décrire les vins J. Coudray-Bizot : élégance et finesse. Le Domaine est abrité dans la demeure prestigieuse de l'hôtel David de Beaufort, bâtisse classique du 17ème siècle, bénéficiant de caves situées sous les remparts de Beaune. Jean-Jacques Coudray-Bizot perpétue la tradition des grands vins fins de Bourgogne, en limitant les intrants, et en ayant les soins les plus attentionnés possible pour les vignes historiques et d'appellations prestigieuses du Domaine : Vosne-Romanée Premier Cru La Croix Rameau dans les murs de la Romanée Saint-Vivant (l'ancien Clos des Neufs Journaux); Echezeaux Grand Cru en Orveaux, juste au dessus du Château du Clos Vougeot; Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Cazetiers et Champeaux; Nuits-Saint-Georges au Bas de Combe et Puligny-Montrachet Premier Cru Les Combettes.


5, rue Vivant Gardin
21200 BEAUNE
Téléphone :06 28 27 10 38
Email : chateau@david-de-beaufort.com
Site : chateaudebeaufort
Site personnel : www.david-de-beaufort.com


> Nos dégustations de la semaine

Château BOURDIEU-FONBILLE


Domaine de la POITEVINIÈRE


Domaine des LAURIBERT


Domaine dans la famille depuis cinq générations. En recherche systématique de rendement peu important favorisant la qualité et l?utilisation de produits de traitements naturels comme le soufre et la Bouillie Bordelaise.
Remarquable Visan rouge Boiselier 2018, 20% Grenache et 80% Syrah, il est tout en couleur et en matière, très typé, gras, au nez subtil, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de prune, de fumé et d?épices, de bouche intense (8,60 €). Toujours ce sympathique CDR rouge Merrandier 2018, 70% Grenache et 30% Syrah, de robe rubis, est très réussi, au fruité riche, de bouche charnue avec des nuances de framboise (7,10 €). Goûtez le CDR blanc Fine Fleur 2019, 50% Roussane et 50% Marsanne, où s?entremêlent des notes d?amande, de fruits mûrs et de bruyère, tout en fraîcheur persistante, complexe et rond (6,30 €).
Le CDR-Village Valréas rouge Carelette 2017, vieilles Vignes de Grenache 70% et de Syrah 30%, il est puissant et chaleureux, aux tanins mûrs et fermes à la fois, au nez se mêlent les épices et la griotte, avec, en finale, de très jolies nuances de prune et de sous-bois, un vin particulièrement savoureux (8,60 €). Le CDR rouge Tradition 2019, 80% Grenache et 20% Syrah, est équilibrée et rond, avec des arômes fondus de boisé et de petits fruits rouges mûrs (5,90 €).
Le Visan rouge Truffières 2018, forte dominance Syrah sur Grenache, vinifiés séparement, d?une belle ampleur, bien équilibré, qui sent les fraises des bois et l?humus, de bouche charpentée et souple à la fois, de très bonne garde (7,10 €). Séduisant CDR-Village Valréas rouge Flaveur 2017, issu de vieilles Vignes de Grenache (70%) et de Syrah (30%), savoureux, de couleur rouge profond aux reflets violets, aux tanins bien enrobés par le fruit, avec des nuances de cassis et d?épices, puissant et bien corsé comme il se doit (11,50 €).
L?IGP vin de Pays de Vaucluse blanc La Cuvée de Lilou 2019, à parts égales de Roussane et de Marsanne, aux arômes floraux où l?on retrouve l?acacia, il est tout en finesse, suave et distingué en finale, avec des connotations subtiles de poire, d?une belle persistance (7 €). Et enfin cet IGP vin de Pays de Vaucluse rosé La Cuvée de Lisa 2019, 100% Grenache, avec des notes de petits fruits rouges bien mûrs, d?une jolie finale au palais, de bouche fraîche et fruitée très bien fait, parfait sur une quiche comme à l?apéritif (5,90 €).

Laurent Sourdon
2 249, chemin du Roussillac
84820 Visan
Tél. : 04 90 35 26 82
Email : contact@lauribert.com
www.lauribert.com
 



> Les précédentes éditions

Edition du 08/03/2022
Edition du 01/03/2022
Edition du 22/02/2022
Edition du 15/02/2022
Edition du 08/02/2022
Edition du 01/02/2022
Edition du 25/01/2022
Edition du 18/01/2022
Edition du 11/01/2022
Edition du 04/01/2022
Edition du 28/12/2021
Edition du 21/12/2021
Edition du 14/12/2021
Edition du 07/12/2021
Edition du 30/11/2021
Edition du 23/11/2021
Edition du 16/11/2021
Edition du 09/11/2021
Edition du 02/11/2021
Edition du 26/10/2021
Edition du 19/10/2021
Edition du 12/10/2021
Edition du 05/10/2021
Edition du 28/09/2021
Edition du 21/09/2021
Edition du 14/09/2021
Edition du 07/09/2021
Edition du 31/08/2021
Edition du 24/08/2021
Edition du 17/08/2021
Edition du 10/08/2021
Edition du 03/08/2021
Edition du 27/07/2021
Edition du 20/07/2021
Edition du 13/07/2021
Edition du 06/07/2021
Edition du 29/06/2021
Edition du 22/06/2021
Edition du 15/06/2021
Edition du 08/06/2021
Edition du 01/06/2021
Edition du 25/05/2021
Edition du 18/05/2021
Edition du 11/05/2021
Edition du 04/05/2021
Edition du 27/04/2021
Edition du 20/04/2021
Edition du 13/04/2021
Edition du 06/04/2021
Edition du 30/03/2021
Edition du 23/03/2021
Edition du 16/03/2021
Edition du 09/03/2021
Edition du 02/03/2021
Edition du 23/02/2021
Edition du 16/02/2021
Edition du 09/02/2021
Edition du 02/02/2021
Edition du 26/01/2021
Edition du 19/01/2021
Edition du 12/01/2021
Edition du 05/01/2021
Edition du 29/12/2020
Edition du 22/12/2020
Edition du 15/12/2020
Edition du 08/12/2020
Edition du 01/12/2020
Edition du 24/11/2020
Edition du 17/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020

 



Domaine du JAS D'ESCLANS


Château CHENE-VIEUX


Château La FLEUR GRANDS-LANDES


Domaine de TERREBRUNE


Château La GRACE FONRAZADE


Château LASCOMBES


Les Clos MAURICE


Domaine PETIT & Fille


LEGRAS et HAAS


Château LAGARDE


Domaine HAEGI


Château BOUSCAUT


Château VALENTIN


ELLNER


Domaine Benoît BADOZ


Guy LARMANDIER


Château du MOULIN VIEUX


Michel et Xavier MILLION-ROUSSEAU


Domaine de L'HERBE SAINTE


P. LANCELOT-ROYER


Château de La GRENIERE


Château MAZEYRES


Mas de DAUMAS-GASSAC


Domaine de CARTUJAC


Vignobles GONFRIER


Château de Beaulon


Clos du PÈLERIN


Château BÉCHEREAU


Domaine Guy BOCARD



H. DARTIGALONGUE ET FILS


DOMAINE DE L'AMAUVE


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


CHAMPAGNE CHARPENTIER


CHATEAU DES PEYREGRANDES


DOMAINE ALAIN VIGNOT


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


CHATEAU REDORTIER


CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE PICHARD


DOMAINE COMTE PERALDI



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales